Aux USA, les femmes militaires peuvent enfin combattre aux côtés de leurs collègues masculins sur les lignes de front

Le Secrétaire à la Défense des Etats-Unis, Leon Panetta a annoncé jeudi 24 janvier la levée de l’interdiction faite aux femmes militaires de combattre sur les lignes de front. Lors d’une conférence de presse tenue au Pentagone, il a signé un mémorandum mettant fin à cette exclusion datant de 1994 qui empêchait les femmes de prendre part aux combats directs.

 

Cette initiative fait suite à la plainte déposée en novembre dernier contre l’Etat fédéral par quatre femmes militaires soutenues par ACLU (Union américaine pour les libertés civiles). Elles demandaient la fin de cette clause d’exclusion des combats (“combat exclusion policy”) qu’elles jugeaient inconstitutionnelles, car constituant une discrimination de genre au sein de l’armée depuis 1994. Leur plainte reposait également sur le fait que les techniques de guerre actuelles avaient largement exposées les femmes militaires aux combats directs.

 

En effet, ces quatre militaires ont toutes effectué des missions de terrain en Irak et/ou en Afghanistan au cours des dernières années, dans des conflits sans lignes de front clairement définies. Au total, 152 femmes en uniforme ont perdu la vie dans ces combats, a annoncé Leon Panetta lors de son discours. Il a également souligné que le nombre de femmes occupant des postes importants au sein de l’armée était croissant. Ainsi aujourd’hui, elles représentent 15% des forces armées, soit plus de 200 000 militairEs. Leur participation dans la défense de la sécurité américaine est donc avérée depuis longtemps, et ce mémorandum ne fait qu’entériner la réalité sur le terrain. En février 2012, le Pentagone avait déjà ouvert plus de 14 000 postes aux femmes militaires autrefois réservés aux hommes, changement que Léon Panetta a qualifié de « positif ».

 

La levée de cette interdiction intervient un an et demi après l’abrogation de la loi « Don’t ask, don’t tell », qui imposait le silence aux militaires gays ou lesbiens quant à leur orientation sexuelle, sous peine d’exclusion des services de l’armée. La tendance serait donc à la lutte contre les discriminations au Pentagone, souvent critiqué pour son retard dans ce domaine.

 

 

 

Sources :

http://www.defense.gov/speeches/speech.aspx?speechid=1746

http://big.assets.huffingtonpost.com/irectGroundCombatDefinitionAndAssignmentRule.pdf

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/01/24/le-pentagone-va-autoriser-les-femmes-militaires-a-servir-au-combat_1821551_3222.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20130124-%5Btitres%5D

http://www.reuters.com/article/2012/11/27/us-usa-military-women-idUSBRE8AQ11J20121127

http://www.aclu.org/womens-rights/hegar-et-al-v-panetta

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: